Veuillez activer le Javascript de votre navigateur
Acheter en viager : une forme d'épargne retraite avantageuse
google plus
Suivez-nous
Vous êtes ici : Accueil   Acquérir en viager : Avantages   Acheter en viager : une forme d'épargne retraite avantageuse

Acheter en viager : une forme d'épargne retraite avantageuse

L'achat en viager est une véritable épargne retraite pour préparer l'avenir. L'acquéreur, qui verse les rentes viagères durant sa vie active, bénéficiera à terme d'un capital pierre/financier qu'il pourra louer, occuper ou revendre ! Cette forme d'épargne immobilière constitue donc une solution rassurante face à l'avenir très incertain des retraites.

Une épargne basée sur du solide

Contrairement à ce que l'on pourrait croire à première vue, l'achat d'un bien immobilier en viager est une véritable forme d'épargne.

A la différence des livrets par exemple, cette forme d'épargne immobilière est assise sur du solide (la pierre et le foncier) et non pas sur du papier (comme les traditionnels placements, obligations et actions).

Elle a aussi pour avantage de suivre la valorisation de l'immobilier qui se trouve avérée sur le moyen et le long terme (sur une durée d'investissement de 12 à 18 ans).

Quelle que soit votre capacité d'épargne, posez-vous la question : si vous aviez une somme à épargner pour préparer l'avenir, préféreriez-vous la "placer" sur un PERP ou une assurance vie ou bien acquérir un bien immobilier ? Le simple bon sens vous dictera sans doute la bonne réponse et le meilleur placement à choisir.

Le viager comparé à la retraite par capitalisation

Même si les cotisants n'ont pas conscience de ce parallèle, l'achat en viager est à rapprocher des retraites par capitalisation.

Quand on compare ces deux formules, on se rend compte qu'il existe une énorme différence : la retraite par capitalisation est incertaine alors que l'épargne immobilière par le biais d'un viager est une valeur sûre.

En cotisant pour la retraite auprès d'une compagnie d'assurance, d'un fonds de retraite ou autre, les cotisants ne sont pas sûrs de "récupérer" le capital constitué mois après mois au moment de leur départ à la retraite. Et que dire du pouvoir d’achat ? Réfléchissez seulement à ce que pouviez faire avec 100 € en l'an 2000 et à ce que valent 100 € aujourd'hui...

Dans l'avenir, il sera difficile aux cotisants d'obtenir plus que les sommes versées, alors que les organismes de retraite sont déjà en grande difficulté et que l'équilibre des comptes est menacé. Le temps de travail, de cotisation et de répartition sont très incertains.

A l'inverse, le viager est une épargne immobilière beaucoup plus sûre car :

  • le capital constitué en versant des rentes viagères sera revalorisé dans le temps tout autant que le capital immobilier (comparez par exemple la valeur vénale d'un bien immobilier aujourd'hui avec son prix d'acquisition)
  • lors de l'acquisition d'un bien immobilier en viager occupé, celui-ci subit une forte décote défiscalisée, pour cause d'occupation, et cette décote profite à l'acquéreur (si la décote pour cause d'occupation est de 80.000 € par exemple, c'est autant que vous aurez épargné pour demain)
  • en effet, avec le viager, la première épargne est constituée dès le jour de l'acquisition. En d'autres termes, le gain est immédiat !

L'avantage du viager en cas de décès du conjoint

Il convient également de rappeler qu'en cas de décès d'un conjoint, la retraite reversée est fortement diminuée.

La pension du conjoint décédé est parfois même non réversible, si le conjoint survivant a des revenus propres supérieurs à la retraite versée par la Sécurité Sociale.

De plus, la réversion de retraite est soumise à de nombreuses conditions : être marié, avoir plus de 55 ans, remplir certaines conditions de ressources… (vous pouvez consulter le site www.dossierfamilial.com/retraite/ pour de plus amples informations).

Mais ce n'est pas le cas en matière de viager immobilier. En cas de décès d'un conjoint, le bien que vous avez acquis grâce à votre épargne immobilière ne sera pas diminué.

Le capital pierre ainsi constitué aura une réelle valeur. Le conjoint survivant pourra le négocier comme il l'entend (le louer ou le vendre). Ce choix est donc un gage de sérénité et de sécurité pour l'avenir, pour vous ou votre conjoint.

Un dernier conseil pour faire une juste acquisition en viager : adressez-vous à un spécialiste du viager et demandez ses calculs ! Nous vous conseillons de consulter l'annuaire des professionnels du viager. Pour en savoir plus, vous pouvez aussi vous reporter à l'article "acquérir en viager" sur notre site www.viager-expert.com.

Publié par M Tolosa

Les derniers articles

  • Pourquoi des différences de calculs entre notaires et professionnels ?

    Il arrive qu'une personne âgée, propriétaire d'un bien immobilier qu'elle souhaite vendre en viager, consulte un spécialiste du viager parallèlement à son notaire. Il est alors possible que les propositions de mise en vente du notaire et du spécialiste viager différent totalement (en termes de bouquet et de rentes viagères). Ce différentiel de valeur peut être très important. Il varie parfois du simple au double ! Je vous propose d'en découvrir les raisons.

  • SCI ET DEMEMBREMENT ECONOMIQUE DE LA PLEINE PROPRIETE

    Vous voulez anticiper la transmission de votre patrimoine immobilier et minimiser les droits de succession que vos enfants devront payer à votre décès ? Le démembrement économique de la pleine propriété et la constitution d'une SCI présentent plusieurs avantages, tant du point de vue de la transmission de patrimoine que de la fiscalité. Explications.

  • Quelle est la fiscalité des rentes viagères ?

    Il y a deux types de rentes viagères...